Nouvelles figures d’examen

photo_rockTheoutdoor

Oyez oyez apprentis pilotes! Les figures d’examens changent, ou plutôt se complètent. Les nouvelles directives entreront en vigueur de façon progressive en 2018 et de façon définitives à partir du premier janvier 2019.

Voici toutes les figures à travailler:

  1. Deux rotations: deux rotations complètes, successives et sans interruptions vers la droite, amorcées et terminées sur un axe donné dans un temps maximum de 20 s.
  2. Huit: une rotation complète vers la gauche suivie sans interruption d’une seconde rotation complète vers la droite, amorcées et terminées sur un axe donné dans un temps maximum de 25 s.
  3. «Oreilles» accélérées: Sur un axe donné, faire les oreilles sur au moins 25% de l’envergure de l’aile et accélérer, puis voler tout droit sur cet axe pendant au moins 10 s avant de sortir de la figure de manière contrôlée.
  4. «Oreilles» avec changement de direction: Sur un axe donné, faire les oreilles sur au moins 25% de l’envergure de l’aile puis, par transfert de poids du corps dans la sellette, effectuer un changement d’axe de 90° à gauche puis 90° à droite avant de sortir de la figure de manière contrôlée.
  5. Fermeture latérale stabilisée: Sur un axe donné, fermer au moins 40% du bord d’attaque à droite ou à gauche – à un angle de 45° par rapport au bord d’attaque –, stabiliser sur l’axe et maintenir cette configuration pendant au moins 3 s avant de sortir de la figure de manière contrôlée.
  6. Tangage: Sur l’axe transversal, le pilote balance plusieurs fois son aile de manière rythmique jusqu’à ce qu’il se retrouve devant le bord d’attaque ou derrière le bord de fuite par rapport à une ligne verticale imaginaire. Une fois qu’il a atteint cette position, il amortit le prochain balancement de l’aile vers l’avant de manière active et contrôlée et ramène l’aile en configuration de vol tout droit et stable en 5 s maximum.
  7. Roulis: Sur l’axe longitudinal, le pilote balance plusieurs fois son aile de manière rythmique jusqu’à ce qu’il se retrouve au-delà du stabilo par rapport à une ligne verticale imaginaire. Une fois qu’il a atteint cette position, il amortit le prochain balancement latéral de l’aile de manière active et contrôlée et ramène l’aile en configuration de vol tout droit et stable en 5 s maximum.

A ces figurent s’ajoutent le travail du face voile (suivant les conditions, un décollage face voile vous sera peut-être demandé). De belles sessions de gonflage en perspective 🙂

 

pilotage-parapente.com !

photo_parachutale

Tu désires progresser, comprendre ton aile et profiter du vol avec les conseils d’un pro?
Aujourd’hui, tout le monde cherche des infos sur internet. Mais voilà c’est connu, internet n’a pas toujours raison. 

Basiquement il existe plusieurs infos disponibles sur le net.

  1. Les infos erronées: no comment…
  2. Les récits d’expériences personnelles: à prendre avec des pincettes car l’émotionnel vient souvent s’en mêler.
  3. Les conseils avisés: ils partent d’une bonne intention mais ne sont pas toujours utiles car pas souvent accompagnés de méthodologie et d’explications claires.
  4. Enfin les plus intéressants: les analyses claires et précises étayées par des explications « scientifiques » si on peut dire car suivant les principes de la physique.

Cette longue introduction pour vous présenter le site pilotage-parapente.com. S’il y a (à ma connaissance) UN site à lire concernant le pilotage du parapente c’est celui-ci. Non seulement David Eyraud est une pointure mais en plus ses explications sont simples et efficaces. Les premiers chapitres de son livre en ligne sont gratuits et vous donneront un avant goût sans engagement.

Notez bien que je ne suis en aucun cas affilié à pilotage-parapente.com et que ce petit article est né de mon propre chef.

Bonne lecture 😉

PS: Merci d’excuser si les articles se postent à double, je galère encore un peu avec la configuration  « cross-posting ».

error: Ce contenu est protégé ;-)