31 décembre 2017 au matin. Le réveil sonne, je me lève d’un coup et j’espère. J’espère que cette année qui s’achève dans quelques heures me permettra de faire un dernier petit vol.
Je check la météo et au fur et à mesure que je découvre ce qui est prévu un timide sourire fait son apparition. C’est moins pire que ce que je pensais.

Ni une ni deux, je me lance littéralement hors du lit, m’habille dans la foulée. Un petit déjeuner et loin le plus vite possible. Ce dernier vol je le veux. Je pars de Fully, sous le stratus… Épais en plus 😔

J’arrive enfin à Sierre et là j’aperçois les cimes de la rive gauche. Côté rive droite, Cran Montana est en plein soleil. Bonne nouvelle, la visibilité est ok 🙂
Et le vent? Bon aussi. Yes! Je fonce dans les cabines il n’y a pas foule de parapentistes mais pendant la montée j’aperçois les premiers chanceux qui se sont réveillés avant moi (ou qui vivent sur place, les veinards!).

Au sommet un petit vent agréable d’ouest pour un décollage tout en douceur. Un vol plané d’une petite demi-heure. Du rêve. Je pilote au poids uniquement, je laisse le parapente me porter. La masse d’air est calme.

Plus bas le brouillard c’est quelque peu épaissi mais rien d’alarmant, je vois le sol.

Je ne sors pas souvent le téléphone de ma poche en vol. Je n’aime pas trop ça. Toujours peur de le faire tomber, de paumer mes gants… Mais là… c’est vraiment trop beau, il faut que je garde un petit quelque chose de la magie de cet instant. Il est vrai que réduit à des 0 et des 1 sur un tout petit écran, sans les odeurs et le vent sur le visage, le majestueux décor perd de son charme. Tant pis, cela aura toujours le mérite de raviver ce souvenir.

Voici les quelques images volée au vent. Voici ma parenthèse, un petit moment de solitude pour clore une année mouvementée.

Merci à tout ceux qui croient et soutienne ce nouveau projet qu’est (parenthèseParapente).
Bonne année!
Jean

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

error: Ce contenu est protégé ;-)